Intervention lors de la Journée d’études OPUS 2 Musiques/Espaces patrimoniaux et nouvelles technologies

décembre 5, 2017 dans Actualités, Non classé

L’équipe du MAP-Gamsau a été invité ce 4 décembre 2017 à l’Université d’Avignon pour une journée d’étude sur la thématique “Relire et re-produire les musiques anciennes dans notre monde contemporain”.
Initiée par le laboratoire PRISM (Perception, Représentations, Image, Son, Musique) et le laboratoire CIHAM (Histoire, Archéologie, Littératures), cette rencontre fait suite à la journée d’étude organisée en novembre 2016. Elle se propose de poursuivre les réflexions autour des relectures patrimoniales dans notre monde contemporain.

L’occasion pour le laboratoire MAP de s’interroger sur la notion de “restitution” à travers un retour d’expérience sur le projet PAVAGE (Pont d’Avignon) :

L’UMR 3495 MAP (Modèles et Simulations pour l’Architecture et le Patrimoine, www.map.cnrs.fr) a depuis une quinzaine d’années pratiqué de manière régulière ce passage quelquefois un peu hasardeux sur le plan épistémologique qu’est le passage de l’observé au restitué. L’observé s’entend ici comme une addition d’indices factuels allant de données métriques relevées in situ à des indices historiques sur les évolutions d’un lieu bâti, indices hétérogènes à la fois en nature et en « qualité ». Le restitué s’entend dans la pratique de notre unité en particulier comme la matérialisation d’une hypothèse de restitution d’états antérieurs, en 2D ou 3D (formes architecturales ou urbaines), traduite in fine le plus souvent par des maquettes virtuelles (AR/VR), mais quelquefois aussi par des maquettes physiques. Dans cet effort de restitution c’est l’objectif concret derrière le passage observé > restitué (de la cognition à la communication) qui va fortement influer sur les protocole mobilisés et sur le résultat final, produisant ainsi un surcroît d’hétérogénéité dans nos pratiques scientifiques.

L’intervention du laboratoire portera en priorité sur un cas concret, le projet PAVAGE, porté par Michel Berthelot, cas qui illustrera quelques unes des modalités concrètes du passage susmentionné mises en œuvre dans un contexte de partenariat pluridisciplinaire. Nous élargirons néanmoins un peu notre propos en apportant quelques réflexions, nourries pas nos travaux passés, sur la question de la restitution et de son positionnement hybride entre récit et fiction d’une part, interprétation et analyse d’autre part. Nous illustrerons ainsi quelques pratiques possibles pour étendre le champ des modalités de restitution, et pour mieux les inscrire dans un discours scientifique lisible, non ambiguë.

Consulter le programme de la journée